Vendangeuses

Casimir Reymond | [1938], non daté
Huile sur jute | 116 x 81 cm
Période de Lausanne
Personnages
Inventaire CR-49 | Fondation Casimir Reymond
Photo : François De Grandi

Caractéristiques artistiques

Sujet:

Contribution féminine aux vendanges

Ces personnages féminins des années trente sont dépeints ici de manière quasi théâtrale, révélatrice de la situation de la femme pendant l’entre-deux-guerres : calme fierté au labeur, mais fréquemment abnégation, silence et soumission. Le fait que tous les paniers, sauf un, sont vides suggère également une certaine pénurie endurée à l’époque, à laquelle ces femmes faisaient face stoïquement.

Composition:

Juxtapposition | Profondeur | Géométrisation

Chaque figure est juxtaposée aux autres avec un décalage suffisant pour suggérer la profondeur restreinte de l’espace formé par ce groupe relativement compacte. Les différentes orientations des corps et des regards renforcent la théâtralité de la scène : ce n’est pas un croquis sur le vif, mais plutôt un manifeste silencieux, voir secrètement dramatique, dont la géométrisation des formes magnifie la dimension hiératique.

Technique:

Huile sur jute

On perçoit ici une grande maîtrise de la peinture à l’huile de Casimir Reymond. Pas de tours de force démonstratifs, ni de tour de main “à la manière de”, mais une utilisation parcimonieuse du médium avec une touche soumise à la lumière.

Palette:

Dominante : 6640970

Contraste du rouge émergeant résolument et sereinement du fond brunâtre, donnant vie et chaleur à cette scène par ailleurs loin d’être jubilatoire.
Serait-ce la conviction du bien commun, cher à Casimir – Bella ciao, Bella ciao, Bella ciao, ciao, ciao !

Contexte

Période:

Période de Lausanne

Peut-être 1938 : Casimir est en pleine période sabbatique, occupé à réaliser de grande commandes officielles de sculptures monumentales. Il reprendra son activité de professeur d’art à l’École cantonale de dessin et d’art appliqué de Lausanne en 1945.

Artistes en relation:

Fernand Léger

La stylisation géométrique des personnages rappelle celle de Fernand Léger : on sent pointer les formes cylindriques et l’éclairage en dégradés symétriques si chers à cet artiste parisien, dont Casimir avait sans doute vu les œuvres lors de ses séjour dans la métropole de 1922 à 1925, puis de 1929 à 1932.

Partagez cette page

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image

Cliquer/Toucher pour agrandir

Cliquer/Toucher pour agrandir

Vendangeuses

C Reymond : Vendangeuses HD