L'accelerato

Vincent De Grandi | Non daté
Huile sur toile | 20 x 36 cm
Période 1985-1988 : Réminiscences et fantaisie
Imaginaire | Paysage avec architectures | Personnages
Inventaire VDG-6 | Collection privée
Photo L’Atelier De Grandi

 

Caractéristiques artistiques

Sujet:

Train à vapeur au départ dans une gare italienne

En réalité, ce train n’a jamais existé, ni cette gare et sa cheffe, et cette ville italienne avec sa coupole n’existe pas non plus. Tout ceci provient en ligne directe de l’imagination de Vincent, à partir des ambiances qu’il a mémorisées en voyageant, en se promenant.

Composition:

Superposition horizontale et focus

Trois plans se superposent parallèlement au quai de gare: le premier est occupé par le quai lui-même (vide en ce moment) masqué à droite par la verticale de la gare, soulignée par la cheffe de gare, prête à son poste, dont le regard est dirigé sur le focus du tableau, les deux figures principales situées au deuxième et au troisième plan, à savoir la locomotive du train arrêté sur l’autre quai, et la grande coupole de la cathédrale dans la brume. L’immobilisme vertical et l’absence de pieds de la cheffe de gare, ainsi que la diagonale de son regard se combinent aux volutes de fumée de la locomotive (le seul élément qui échappe à l’ordre orthogonale de la composition) pour induire un sentiment d’expectative.

Technique:

Huile sur toile

“La technique [de la peinture à l’huile] reste traditionnelle, lisse et fine, d’une grande souplesse de touche [plus suggestive que descriptive], d’un délicat raffinement de matière.”
Georges Peillex, Catalogue de l’exposition p. 46

Palette:

Palette 10 couleurs L'Accelerato
Dominante : 12894385

On frise ici le monochrome. Tout est dans la déclinaison délicate des beiges, soit vers le bleu, soit vers le vert, jusqu’aux tons sombres du train. Le drapeau rouge de la cheffe de gare en est la seule exception (il est de si petite taille, qu’ il n’apparaît même pas dans l’analyse chromatique ci-dessus des 12 couleurs les plus fréquentes du tableau).

Contexte

Période:

1985-1988 : Réminiscences et fantaisie

Vincent exprime son imaginaire principalement par la peinture à l’huile et le dessin, exclusivement en atelier. Il est passé maître dans l’art de représenter l’impression qu’il a ressentie devant un paysage, l’atmosphère dans laquelle se déroule un événement auquel il assiste ou les sentiments qu’il projette dans sa vision sensuelle d’un monde idéal.

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image

Cliquer/Toucher pour agrandir

Cliquer/Toucher pour agrandir

L'accelerato