La moisson à Vaulion

Casimir Reymond | non daté
Huile sur toile | 83 x 69 cm
Période de la Grenette
Personnages
Inventaire CR-73 | Colection Knébel, Suisse
Photo : François De Grandi

Caractéristiques artistiques

Sujet:

La noblesse du travail des champs

Cette œuvre est emblématique de l’inspiration première de l’œuvre picturale de Casimir Reymond : la gestuelle du travail des champs, du monde rural et artisanal de Vaulion dans le jura vaudois, village où il est né en 1893.

Composition:

Plans rapprochés | Asymétries dynamiques

Trois plans pour trois éléments : le groupe de moissonneurs au premier plan, le char et des personnages dispersés au second plan. et finalement les collines des haut de Vaulion au troisième plan, surmontées par un triangle de ciel bleu définissant une symétrie strictement alignée avec les hommes chargeant le char.
Par contre, la disposition des personnages du groupe en premier plan ne suit en aucune façon cette symétrie du paysage, ce qui renforce la présence de leur gestuelle laborieuse.
Ces trois plans ne sont définis les uns par rapport aux autres par aucune ligne de fuite, mais seulement par la surface englobante du champ de blé, qui de ce fait magnifie la symbiose des personnages avec la nature.

Technique:

Huile sur toile

La touche est bien encore sage. Elle reste soumise à l’aplat, que Casimir décline en une gamme de surfaces adjacentes d’une cohérence chromatique resplendissante.

Palette:

Dominante : 9400879

Une choix de couleurs restreint à deux gammes majeures : l’une de tons jaunes pour les champs, l’autre de tons bruns pour les personnages : les deux gammes restant étroitement dans la même tonalité, les bruns étant dérivés des jaunes par abaissement de valeur (ajout de complémentaires foncés).

Contexte

Période:

Période de la Grenette

Casimir est encore élève à l’école municipale des Beaux-arts de Genève : on voit ici qu’il mets en pratique avec assiduité ce que lui a appris son maître Eugène Gillard en composition et technique picturale.
Cette composition a certainement fait partie de l’exposition de la Grenette en 1913, où Casimir Reymond révèle au public plus de cent quatre-vingt œuvres.

Partagez cette page

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image

Cliquer/Toucher pour agrandir

Cliquer/Toucher pour agrandir

La moisson à Vaulion

C Reymond : La moisson à Vaulion HD