Cycle de conférences hiver-printemps 2019 16 janvier - Pavlina  Pavlina et l'Art Visionnaire artiste peintre  Des réponses à notre société en mutation? Pour Michel Random, écrivain ayant consacré de nombreux ouvrages à   cet   art   onirique,   "le   monde   visionnaire   est   par   fi nition   le   monde   du voyage.   Dans   ce   voyage   initiatque,   le   voyageur,   c'est   l'œil.   Un   œil   éveillé au-dedans,   capable   de   voir   les   divers   mondes,   de   pénétrer   l'invisible   par le visible" (in L'Art Visionnaire , éd. Fernand Nathan, 1979). Reconnue    par    la    presse    comme    représentante    contemporaine    de    ce mouvement    en    Suisse    et    également    présidente    de    l’Association    Art Visionnaire   Switzerland   Montreux,   l’artste   peintre   Pavlina   présentera   le mouvement     internatonal     "Art     Visionnaire",     ses     courants     parallèles, l’importance de la maîtrise technique ainsi qu’une sélection d’œuvres Pavlina En elle   d’artistes visionnaires. 115 x 80 cm
Edouard Boss : Ruisseau huile sur papier marouflé sur toile 24 x 48 cm Collection privée
23 janvier - Philippe Clerc  Hodler et les artistes de son entourage historien de l'art Valeur et redécouverte des artistes modernes suisses Si nous avons commémoré en 2018 le centenaire de la mort de Ferdinand   Hodler   dont   les   scènes   de   batailles   et   les   vues   du   Léman   sont unanimement   célébrées,   ses   élèves   et   suiveurs,   pourtant   fort   nombreux, font   l'objet   d'un   certain   désamour   de   la   part   des   milieux   autorisés.   S’il est   évident   que   tous   les   ar ti stes   ac ti fs   au   tournant   des   XIXe   et   XXe   siècles n’ont    pas    nature    à    être    remis    en    lumière,    certains    pourtant    auraient mérité de revenir sur le devant de la scène. Les   raisons   de   s’y   intéresser   sont   mul ti ples,   autant   que   leurs   noms   que nous    aurons    l’occasion    de    découvrir    ensemble    :    Eduard    Boss,    Hiram Brülhart,    Stéphanie    Guerzoni,    Georges    Darel,    Albert    Schmidt    et    bien d’autres.   A   une   époque   où   tout   est   art,   où   chacun   est   ar ti ste   et   où   les supports   et   techniques   u ti lisés   ne   sont   assurés   d’aucune   pérennité,   il   ne fait aucun doute que les "pe ti ts maîtres suisses", de par la qualité de leur travail et leur assiduité, ont un rôle essentiel à jouer. 30 janvier - Christophe Flubacher  La symbolique dans la Renaissance historien de l'art Une   pomme   disposée   sur   une   étagère,   à   l’arrière-plan   d’un   tableau   ? C’est   une   allusion   au   péché   originel.   Un   cercle,   un   carré,   un   triangle   en charpentent-ils   la   composi ti on   ?   C’est   l’empreinte   du   Grand   Géomètre   et Créateur    de    la    Terre.    Un    enfant    qui    marche    sur    des    épines    sans    en éprouver quelque gêne ? C’est le symbole du plaisir. Et   si   Piero   della   Francesca   alloue   au   Christ   de   la   Flagella ti on   une   taille   de 175,8   cm,   c’est   parce   qu’elle   est   correspond   à   trois   braccio   de   58,6   cm,   la mesure   idéale   de   l’Homme   voulue   par   Dieu.   La   Renaissance   italienne   est le triomphe du symbole. Piero della Francesca (1416-1492) La Flagellation 1455 huile et tempera sur panneau  58.6 x 81.5 cm Gallerie Nazionale delle Marche Urbino Ouverture à 19h30 - conférence à 20h00 tarif unique 15.- chf Nombre de places limité: veuillez vous inscrire sur amis@atelierdegrandi.ch ou au 079 542 24 40
6 février - Jef Gianadda Au coeur de la création artiste peintre et sculpteur       Que se passe-t-il dans les secrets d’un atelier? Comment naît une peinture, une sculpture ? Par quelle magie, de rien, cela advient ?  Vingt-deux ans d’expositions me permettent d’affirmer que seul le mystère semble régir la naissance d’une "œuvre" (gardons les guillemets). Autre certitude : plus et mieux on veut faire, moins il faut agir. Ce paradoxe est désormais connu et vérifié. Nous    parlerons    de    créa ti vité,    donc    d’imagina ti on    et    d’adapta ti on;    de celles   qui   se   vivent   aussi   –   surtout   ?   –   au   quotidien,   quel   que   soit   le domaine   d’ac ti vité   concerné.   Il   sera   ques ti on   d’état   d’esprit   plus   que   de méthode,   de   processus   plus   que   de   concept.   Et   encore   :   de   loi   naturelle, d’authen ti cité, de croyances, d’intui ti on… De la vie !
Nicolas    Imhof,    veveysan    d’origine,    a    vécu    le    rêve    américain.    À    25    ans,    il présente   son   court   métrage   de   fi  n   d’études   au   cours   d’un   fes  ti val   et   se retrouve      immédiatement      engagé      par      les      studios      d’e ff ets      spéciaux Hollywoodiens.    Il    travaille    10    ans    au    USA    à    la    créa ti on    de    fi lms    comme   Harry       Potter ,      Batman&Robin ,      Babe ,...      puis      revient      en      Suisse      pour retrouver    une    vie    sociale    et    avoir    l’occasion    d’apercevoir    la     lumière    du jour   à   défaut   de   celle   de   son   écran.   Ses   peintures   digitales   lui   ont   par   la suite   permis   de   (presque)   faire   le   tour   du   monde.   Aujoud’hui,   il vous   propose   de   découvrir   le   fonc ti onnement   de   ces   ou ti ls   digitaux,   leur expression   graphique,   picturale   et   économique.   Quel    avenir    pour    les   peintres    numériques?    Une    présenta ti on    tout    en   décontrac ti on,   bourrée d’anecdotes et agrémentée de démonstra ti ons.
Apparu     à     la     fin     du     19 ème      siècle,     dans     un     climat     de     profonds bouleversements,    caractérisés    par    la    révolution    industrielle,    l’exode rural,   l’expansion   démographique,   le   développement   du   socialisme,   la théorie    évolutionniste,    l’émergence    de    la    biologie    et    la    remise    en question     du     moi,     le     symbolisme     défend     une     perception     du     réel imprégnée de spiritualité. L’artiste   symboliste   se   tourne   ainsi   vers   une   traduction   plastique   d’états d’âme    ou    de    sensation    émotive,    propice    à    l’imaginaire,    au    rêve    et    à l’intériorité, par-delà la réalité visible.
12 février - Nicolas Imhof
Quel avenir pour les peintres
artiste   dans le monde numérique?
6 mars - Christophe Flubacher  Symbolisme historien de l'art
Cycle de conférences hiver-printemps 2019
Albert Schmidt (1883-1970) Contemplation vers 1908 huile sur toile 139 x 252 cm Collection privée
Jef Gianadda Emergence  200 x 100 cm Transfiguration  78.5 x 18 cm bronze photo Urs Schlafroth
Ouverture à 19h30 - conférence à 20h00 tarif unique 15.- chf Nombre de places limité: veuillez vous inscrire sur amis@atelierdegrandi.ch ou au 079 542 24 40
Accueil